Critères d’un stage en ATE

Les stages en Alternance travail-études visent la mise en oeuvre de compétences acquises au cours de la formation.

Pour être reconnue par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, la participation à l’ATE doit respecter certains critères.

Pour être valide, le stage doit :

  • être rémunéré
  • se dérouler à temps plein (28heures/semaine ou plus)
  • s’effectuer en dehors du calendrier de cours, soit à la période estivale
  • compter minimalement 8 semaines consécutives
  • compter au minimum 224 heures (les 2 stages doivent représenter au moins 20% des heures contact)
  • offrir au stagiaire des tâches en lien avec son programme d’études
  • être encadré en tout temps par un superviseur désigné par l’entreprise d’accueil

Le stagiaire doit :

  • être inscrit à temps plein son programme d’études offrant l’ATE
  • avoir adhérer au programme ATE avant le 1er mai
  • s’engager à effectuer deux stages en ATE (1er stage après la 2e session et un 2e stage après la 4e session)
  • revenir en classe à la session suivant le stage ATE (minimum de 45 heures-contact après le 2e stage)
  • participer activement à la recherche d’une entreprise d’accueil
  • produire un rapport de stage au terme de son expérience en entreprise à l’aide du canevas fourni par le Collège
Un protocole d’entente statuant des modalités du stage est signé par les trois parties (Employeur, Collège et Stagiaire) au plus tard une semaine avant le début du stage.