Je n’ai pas d’attestation de diagnostic émise par un professionnel de la santé. Est-il possible de m’accorder des mesures d’accommodement?

Le ministère de l‘Éducation et de l’Enseignement supérieur exige une preuve écrite et signée du diagnostic émis par un professionnel membre d’un ordre professionnel québécois (ex. médecin, orthophoniste, psychologue, neuropsychologue…). Il s’agit d’un élément obligatoire à l’ouverture du dossier et à l’obtention de mesures d’aide.

 

J’ai un rapport écrit par un orthopédagogue qui précise que j’ai un trouble d’apprentissage. C’est donc un document que je peux vous fournir pour l’obtention de mesures d’accommodement?

Le ministère de l‘Éducation et de l’Enseignement supérieur exige que le professionnel qui émet le diagnostic soit membre d’un ordre professionnel québécois. Malheureusement, ce n’est pas le cas des orthopédagogues et par le fait même, ce document ne peut pas être accepté. Nous vous suggérons de rencontrer votre professionnel de la santé (ex. médecin de famille), tout en lui apportant votre rapport d’orthopédagogie.

 

Lors de mes études au secondaire, j’ai pu bénéficier de mesures d’accommodement même si je n’avais pas de diagnostic. Pourquoi est-ce maintenant différent?

Les niveaux collégial et universitaire relèvent du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et les règles relatives aux mesures d’accommodement ne sont pas les mêmes qu’au niveau secondaire.

 

Si j’apporte mon plan d’intervention de mon école secondaire, c’est suffisant pour obtenir des mesures d’accommodement?

Malheureusement, le plan d’intervention n’est pas une attestation d’un diagnostic provenant d’un professionnel de la santé et il ne donne pas droit à des mesures. Ce document pourra être utilisé à titre indicatif, mais il ne permet pas de justifier des mesures d’aide au collégial.

 

Mon plan d’intervention du secondaire va-t-il me permettre d’obtenir les mêmes mesures durant mon parcours au collégial?

Dans un premier temps, la mise en œuvre de mesures d’accommodement requiert une attestation diagnostique. Quant au plan d’intervention du secondaire, il peut s’avérer pertinent pour faciliter votre transition. Bien qu’il soit un outil en soutien à votre démarche, il ne sera pas nécessairement appliqué de la même façon.

 

Mon rapport diagnostic n’est pas récent. Est-il quand même accepté?

Si l’attestation du diagnostic mentionne que vous avez un trouble, ce document est suffisant et n’a pas à être mis à jour. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur précise qu’« un diagnostic ou une évaluation de type diagnostique est habituellement valide pour toute votre vie ». On considère la permanence du trouble.

 

J’ai des difficultés scolaires importantes. Cependant, je n’ai pas de diagnostic. Pouvez-vous m’aider?

Notre Service d’aide à l’apprentissage ne pourra pas vous donner accès à des mesures d’accommodement. Il serait souhaitable pour vous de tenter de rencontrer un professionnel de la santé en lien avec vos difficultés, pour une évaluation plus approfondie.

Toutefois, le Service d’aide à l’apprentissage peut vous soutenir dans vos études en vous proposant des stratégies d’apprentissage en ayant comme objectif votre réussite.

 

Est-ce que mon dossier de l’école secondaire, en lien avec des mesures d’aide, va suivre automatiquement vers le collégial?

Comme précisé par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, dans la marche à suivre pour recevoir un soutien en situation de handicap, vous devez effectuer une démarche autonome et volontaire. Il vous appartient de prendre l’initiative de communiquer avec le Service d’aide à l’apprentissage pour l’évaluation de vos besoins et la mise en place d’accommodements si vous souhaitez recevoir ce soutien. Nous vous proposons donc de remplir le formulaire d’inscription au Service d’aide à l’apprentissage.

 

À quel moment est-il mieux de contacter le Service d’aide à l’apprentissage?

Il est recommandé de communiquer avec le Service d’aide à l’apprentissage le plus tôt possible. Dès votre inscription officielle au Collège Montmorency, cette démarche peut être amorcée. De cette façon, vos mesures d’accommodement seront en place pour la prochaine session. Aussi, il faut savoir qu’à tout moment durant le parcours scolaire, vous pouvez décider de nous contacter pour une évaluation de votre situation ou pour l’ouverture de votre dossier.

 

Pourquoi devoir rencontrer un conseiller en services adaptés et non pas uniquement faire parvenir les documents requis pour l’ouverture de mon dossier et l’obtention de mesures d’accommodement?

Lors d’une première rencontre avec un professionnel du Service d’aide à l’apprentissage, il vous sera possible de mieux expliquer vos besoins, en fonction de votre diagnostic. Aussi, vous devrez signer des documents tels que l’autorisation de divulgation de renseignements et le nouveau plan d’intervention. De la même façon, nous vous expliquerons les modalités entourant les démarches pour aviser vos enseignants et pour effectuer les réservations requises pour compléter un examen au Service d’aide à l’apprentissage, via Col.NET.

 

Pour des questions, nous vous invitons à nous écrire par courriel à l’adresse accsaa@cmontmorency.qc.ca. S’il vous est impossible de le faire, laissez-nous un message téléphonique au 450 975-6100, poste 6363.