Définitions

Qu’est-ce qu’une violence à caractère sexuel?

Une violence à caractère sexuel s’entend de toute forme de violence commise par le biais de pratiques sexuelles ou en ciblant la sexualité. Elle peut prendre plusieurs formes, notamment l’agression sexuelle et le harcèlement sexuel. Elle s’entend également de tout autre comportement qui se manifeste notamment par des gestes, des paroles, des comportements ou des attitudes à connotation sexuelle non désirés, incluant celle relative aux diversités sexuelles ou de genre, exprimés directement ou indirectement, y compris par un moyen technologique.

Exemples de violences à caractère sexuel

Avec contact

Baiser
Attouchements
Frotteurisme
Masturbation
Contact oral/ génital
Pénétration
Enlever condom

Sans contact

Exhibitionnisme
Voyeurisme
Harcèlement
Propos déplacés, blagues sexuelles

Cyberagression

Extorsion
Leurre
Revenge porn
Dick pic
Partage photos (vidéos) sans consentement

Consentement sexuel

Accord qu’une personne donne à une ou un partenaire au moment de participer à une activité sexuelle. Si le choix n’est pas libre et éclairé, le consentement n’est pas valide. Le silence n’équivaut pas à consentement. La personne doit pouvoir exprimer son consentement à chacune des étapes de l’activité sexuelle. Il est possible de donner son consentement à une activité sexuelle pour ensuite changer d’avis, même si celle-ci a déjà commencé. Si une personne décide qu’elle ne veut plus poursuivre l’activité de nature sexuelle, elle peut retirer son consentement à tout moment. Dès qu’une personne exprimé son refus, le ou la partenaire doit cesser immédiatement l’activité sexuelle en question. Si il ou elle continue malgré le refus exprimé, il ou elle commet une agression sexuelle ou un viol. Pour que le consentement soit valide, il faut qu’il soit:

  • Enthousiaste : Vouloir faire quelque chose, ce n’est pas la même chose que se sentir obligé de faire quelque chose;
  • Éclairé: une personne doit être capable de donner son accord. Par exemple, si la personne est trop intoxiquée, son jugement peut être affecté et ne pas être en mesure de donner de façon éclairée son consentement. ;
  • Pas définitif : tout le monde a le droit de changer d’avis sur ce qu’il ou elle a envie de faire, à tout moment;
  • Spécifique : dire oui à un acte ou une pratique (exemple : embrasser) mais signifie pas oui pour les autres (exemple : sexe oral);
  • Donné librement : dire oui, sans aucune pression ni manipulation.

Pour en savoir davantage, écoutez cette capsule vidéo: Le consentement expliqué avec une tasse de thé.

 

Témoins actifs

Nul besoin d’être un superhéros pour désamorcer une situation d’agression ou de harcèlement.

Mal à l’aise ou paralysés par la peur, plusieurs témoins d’incidents n’osent pas intervenir. Pourtant, de petits gestes simples peuvent faire toute la différence.

Voici 3 façons d’intervenir :

  1. Approche directe | Parler clairement et directement : Arrête! Adopter un langage non verbal qui démontre la désapprobation. Intervenez à plusieurs, si possible.
  2. Distraire/diversion | Détourner son attention et éloignez-la de la personne victime, ou l’inverse.
  3. Déléguer | Interpeller une ou un gardien de sécurité, contacter la police, un ou une amie de la personne victime ou autre. Demander aux amies, amis de la personne qui agresse d’intervenir pour faire cesser le comportement.

Selon certaines études, jusqu’à 25% des témoins d’agression n’agissent pas. L’une des théories qui expliquent ce phénomène est celle de l’effet du passant. Plus il y a de témoins, plus la notion de responsabilité est diffusée. En effet, plus il y a de témoins, moins nous nous sentons personnellement responsable d’agir.

Pour en savoir davantage sur comment être un témoin actif, consultez les liens suivant: Témoin d’une situation pas chouette? Sois pro!  et la vidéo Être témoin.

Attitudes aidantes

Pour mieux connaitre les différentes attitudes à préconiser lorsqu’on aide une personne qui a vécu une violence à caractère sexuel, consulter cette référence sur le site du Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel.

Pour en savoir davantage sur comment venir en aide à une personne qui vous dévoile une agression, consultez le Guide d’information à l’intention des victimes d’agression sexuelle de la Table de concertation sur les agressions à caractère sexuel de Montréal.

Je veux en parler

Il est possible que vous ayez été victime d’un acte de violence à caractère sexuelle ou que vous en ayez été témoin et que vous souhaitiez en parler. Porte d’entrée pour accéder aux différentes ressources qui vous sont offertes, le Centre de prévention et d’intervention vous propose un service confidentiel et discret. Une équipe d’intervenants et d’intervenantes prendra le temps de :

  • Vous accueillir sans jugement ;
  • Vous écouter ;
  • Vous accompagner et vous soutenir selon vos besoins et à votre rythme ;
  • Vous offrir un suivi psychosocial au besoin ;
  • Vous informer des ressources et des recours possibles ;
  • Vous référer au besoin vers des organismes spécialisés

Pour rencontrer ou contacter une personne responsable au Centre de prévention et d’intervention, voici les modalités à suivre:

Si vous êtes une étudiante ou un étudiant:

Je souhaite porter plainte

Si vous êtes un membre du personnel

Je souhaite porter plainte

Formulaire de plainte à remplir

 

Ressources

Au Collège

Centre de prévention et d’intervention des violences à caractère sexuel

  • Réception des signalements, dévoilements ou plaintes en matière de violence à caractère sexuel;
  • Relation d’aide, accompagnement et soutien auprès des victimes, des témoins et des proches.

Étudiant.e | Local D-1111-24 | jeveuxenparler_étudiant@cmontmorency.qc.ca
Frédéric Lapointe – 450-975-6100, poste 6369

Employé.e | Local D-1111-22 | jeveuxenparler_employe@cmontmorency.qc.ca
Marie-Josée Beaudoin – 450-975-6100, poste 6468

Sécurité du Collège | 450-975-6100 poste 6464  

Les Sentinelles

Les Sentinelles regroupent des membres du personnel spécialement formés pour écouter et diriger vers les bonnes ressources les étudiants et membres du personnel du Collège. Site Web.

 

À Laval

911 | pour une assistance immédiate

 

Ligne d’écoute pour les victimes d’agression sexuelle

Ligne d’écoute, d’information et de références destinées aux victimes d’agression sexuelle, à leurs proches ainsi qu’aux intervenants, accessible sans frais 24 heures par jour, 7 jours par semaine, partout au Québec
Téléphone | 514 933‐9007
Ailleurs au Québec | 1 888‐933‐9007 

CPIVAS – Laval

Organisme communautaire lavallois qui vient en aide aux femmes, aux hommes et aux ados qui ont été victimes d’agression sexuelle 
Téléphone : 450-669-9053 
Adresse courriel | administration@cpivas.com

 CAVAC | Centre d’aide aux victimes d’actes criminels

Service offert aux victimes, à leurs proches et aux témoins d’un acte criminel.
Téléphone | 450-688-4581
Sans frais : 1-877-629-4580
Adresse courriel | cavac.laval@qc.aira.com

Centre désigné | CISSS de Laval

Services aux victimes d’agression sexuelle 24 heures/24, 7 jours/7.
Enfants, adolescents et adolescentes, femmes et hommes, dont l’état nécessite une évaluation de leur état de santé, un examen médical ou médicolégal.
Téléphone : 450 668-1803, poste 45173 | Site Web

RQCALACS | Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel.

Le Regroupement réunit les CALACS dans le but de favoriser l’échange d’expertises entre les membres, de soutenir la recherche de solutions pour enrayer les violences sexuelles et d’assurer le développement de services d’intervention féministe en agressions sexuelles pour toutes les femmes du Québec.
Téléphone sans frais | 1-800-933-9007 

Interligne

Centre de première ligne en matière d’aide et de renseignements à l’intention des personnes concernées par la diversité sexuelle et la pluralité des genres.
Service 24/7. Aide et de renseignements à l’intention des personnes concernées par la diversité sexuelle et la pluralité des genres.
Téléphone et texto : 1 888 505-1010
Courriel aide@interligne.co 

Info-social 811

Service de consultation téléphonique gratuit et confidentiel- en cas de problème psychosocial. Composer le 8-1-1 (option 2).
Service de consultation téléphonique gratuit et confidentiel offert 24 heures par jour, 7 jours par semaine.
Site Web

 Tel-jeunes

Service 24/7. Vient en aide aux jeunes partout au Québec.
Tél.: 1 800 263-2266
Texto : 514 600-1002 

Juripop

Soutien juridique à prix avantageux 
Téléphone | 1-855-juripop  

Aidezmoisvp.ca

Aide les ados à bloquer la propagation de photos et de vidéos à caractère sexuel et les accompagne en cours de route.

Parlons droit

Si vous êtes âgé(e) entre 12 et 21 ans, PARLONS DROIT est un service qui vous permet de parler gratuitement à un avocat bénévole (date et heure convenues entre l’avocat et vous) sur toute question de nature juridique.
Site Web.

Ligne de prévention du suicide – 1-866-appelle (277-3553)

Cette ligne est aussi disponible à toutes les personnes qui ont besoin d’être guidées, accompagnées, informées face à un risque suicidaire ou tous les autres liens avec la problématique suicidaire, tant au niveau de la prévention que de l’intervention. Quand vous appelez au 1 866-APPELLE OU 1 866 277-3553, vous bénéficiez des services d’intervenants professionnels et qualifiés qui détiennent une expertise au niveau de la problématique suicidaire. Ils sont disponibles 24 h / 24, 7 jours sur 7.
Site Web.

Ligne de soutien téléphonique du DPCP

Vous envisagez déposer une plainte auprès des policiers?  La ligne téléphonique du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) est destinée à renseigner les personnes victimes de violences sexuelles qui envisagent de déposer une plainte auprès des policiers
1 877 547-DPCP (3727) | du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30.

Centre d’intervention en délinquance sexuelle de Laval (CIDS)  

Le CIDS offre des services aux adultes ou adolescent-e-s, de tout identité de genre, ayant ou non commis un délit sexuel et aux personnes aux prises avec des fantasmes déviants sans passage à l’acte.
Téléphone | 579-641-3941
Site Web
Courriel |
info@cidslaval.com  

En connaître davantage

Mythes et réalités

Pour mieux connaitre les différents mythes et préjugés concernant les victimes d’agression sexuelle, consulter cette page.

L’enquête ESSIMU

Enquête Sexualité, Sécurité et Interactions en Milieu Universitaire (ESSIMU): Ce qu’en disent étudiant.es, enseignant.es et employé.e.

Enquête PIECES : Projet intercollégial sur le consentement. l’égalité et la sexualité

Politique pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel adoptée par le Collège Montmorency en novembre 2018

 Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur (Ch. P-22.1)

Outils