Du 2 au 12 mars dernier, 16 étudiants du Collège Montmorency ont eu le privilège d’expérimenter la vie au nord du 55e parallèle, dans le village d’Umiujaq au Nunavik. Le projet Sivuniq 2018, réalisé avec la précieuse collaboration de Marie-Hélène Morin, de la Commission scolaire Kativik, a permis à six étudiants de Cinéma, six étudiants du groupe Momo-Écoute et quatre étudiants inuits de vivre un échange culturel unique. Ils étaient accompagnés de David Lamontagne, professeur de Cinéma, et Frédérick Lapointe, agent de service social. La conseillère scolaire Marie-Hélène Morin et la travailleuse sociale Amélie Beaulieu, de la Commission scolaire Kativik, étaient aussi du voyage.

Le séjour avait différents objectifs, notamment le tournage de courts-métrages documentaires (étudiants en Cinéma), l’animation de classes et du Club des petits déjeuners (Momo-Écoute) et la présentation du parcours vers les études postsecondaires (étudiants inuits). Il portait également l’ambition de créer des liens entre les communautés et de mettre de l’avant les initiatives positives, les rituels significatifs et le mode de vie de ce peuple du Grand Nord.

Ainsi, la vie en famille d’accueil nunavimmiute a certainement été un des éléments marquants du séjour pour les étudiants. Ils ont également eu la chance de séjourner dans le parc national Tursujq, le plus vaste du Québec.

La compilation des courts-métrages produits par les étudiants sera diffusée en mai. D’ici là, si toutefois vous les rencontrez, demandez-leur de vous raconter leurs histoires de loups, de troupeaux de caribous et de festin de phoques…

Les organisateurs souhaitent remercier Air Inuit, Nouveaux sentiers (Services aux autochtones, Canada), la Fédération des coopératives du Nouveau Québec, la Commission scolaire Kativik et la Fondation du Collège Montmorency pour leur soutien financier.